Actualité du 30.05.2016

EXAMEN DES COMPTES ET DU RAPPORT DE GESTION 2015 DE LA VILLE DE FRIBOURG

 PRISE DE POSITION DU PDC AU CONSEIL GÉNÉRAL

 alexandre-sacerdoti

Par Alexandre Sacerdoti

Monsieur le Président, Monsieur le Syndic, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, chers Collègues,

Comptes et rapport de gestion 2015:

En préambule, notre Groupe se garde de toute satisfaction exagérée devant des comptes 2015, certes au dessus de l’équilibre, mais qu’il faut moduler par le fait que les citoyennes et citoyens de Fribourg ont mis la main à la poche par le biais de l’augmentation des impôts sur les personnes physiques et que les recettes fiscales dans leur ensemble ont progressé de plus de 3.972 millions entre 2014 et 2015. Chiffre que nous sommes loin de retrouver dans le résultat final. En effet, les charges passent de 208 millions en 2014 à 213 millions en 2015 soit une augmentation de 5 millions.

L’impôt sur les personnes physique a augmenté de 3.211 millions entre 2014 et 2015, et comme l’a rappelé dans son communiqué de presse le Directeur des finances, l’augmentation de l’impôt des personnes physiques, décidée dans le cadre du budget 2014, impactera dans sa totalité les comptes en 2016. Ceci module la prudence de la Direction des finances dans son évaluation des recettes fiscales à venir mais témoigne d’un principe de prudence que notre Groupe approuve et soutient.

Il convient également de moduler le résultat positif de l’exercice 2015 par le rapport entre la fortune de la cité qui s’élève à CHF 26’958’593 et le total des actifs communaux de 337,9 millions, soit 8%, alors qu’une situation saine serait une fortune entre 15% et 20% des actifs.

Ceci confirme la situation importante de l’endettement à moyen et long terme de la ville qui passe de 179.5 millions en 2014 à 193.5 millions en 2015, soit une augmentation de 14 millions. Ceci en dépit de comparaisons favorables avec d’autres communes suisses plus endettées car il faut regarder les meilleurs et non les moins bons.

Nous constatons à l’analyse des recettes fiscales leur volatilité et la difficulté des prévisions concernant les revenus fiscaux notamment ceux issus des personnes physiques qui représentent 78 millions sur un total de 140 millions soit 56%.

Il faudra apporter un soin tout particulier dans la construction des budgets à venir sur l’évaluation des recettes fiscales notamment avec la réforme de l’impôt sur les entreprises RIE 3, dont l’impact, selon les prévisions cantonales, serait favorable à la ville de Fribourg par rapport à d’autres communes.

Cette situation est une occasion rêvée de relancer le processus de fusion entre communes du Grand Fribourg.

A ce titre notre Groupe proposera en 2016 à l’exécutif du canton un projet de péréquation des recettes fiscales issues des personnes morales afin de rééquilibrer leur répartition entre les communes et favoriser ainsi leur rapprochement.

Pour revenir aux comptes 2015, il convient de relever la nécessité de continuer l’étude et l’évaluation du contrôle interne des différents services de la commune, que la Commission financière a sollicitées en collaboration avec la Direction des finances depuis 2011.

Nous adressons nos félicitations au Conseil communal, présent et précédent, pour la réalisation du rapport de gestion qui est un document clair et complet et très riche pour qui s’intéresse au fonctionnement de notre commune.

Notre Groupe suivra de prêt l’évolution de la société Bluefactory, dont la ville est actionnaire à 50%, et dont les besoins en terme de trésorerie lui imposent de contracter un prêt de 10 millions de francs. Cette situation doit être expliquée et soutenue par un «Business Plan» crédible, comme doit le faire toute société privée qui sollicite un prêt bancaire de cette importance.

Le Groupe PDC/pvl prend acte et votera les comptes et le rapport de gestion 2015.

Alexandre Sacerdoti