Actualité du 12.12.2016

Intervention concernant le Budget 2017 de la commune de Fribourg

Lundi 12 décembre 2016

alexandre-sacerdoti

Par Alexandre Sacerdoti

Monsieur le président, Monsieur le syndic, Mesdames et Messieurs les conseillers communaux, chers collègues

En préambule, nous nous associons à nos collègues de la Commission financière en remerciant le Conseil communal pour la qualité de nos échanges et le souci de  transparence et de clarté qui a prévalu dans l’étude des chiffres présentés.

Le Groupe démocrate-chrétien/vert’libéral relève un budget 2017 avec un résultat prévu bénéficiaire de 318’097 CHF, qui en réalité se situe à hauteur de 3 millions de CHF car des provisions à hauteur de 1 million ont été constituées pour faire face aux charges possibles relatives à la politique foncière, 1 million attribué aux établissement scolaires, et 500 000 CHF pour commencer à constituer des provisions sur les sites pollués.

Cette prudence est honorable, mais surprenante venant d’un Conseil communal à majorité de gauche, qui en dépit des difficultés économiques, suit à la lettre les ajustements des règles d’attributions de l’aide sociale et diminue ainsi son budget d’aide sociale de 2 millions par rapport au budget 2016 et par rapport aux comptes 2015, alors qu’aucun indicateur économique ne nous laisse espérer une baisse de la précarité.

Ce budget 2017, largement positif, confirme nos interventions passées et nos remarques, qui insistaient sur le fait que le Conseil communal ne pouvait justifier de façon démagogique la nécessité de l’adaptation du coefficient d’impôt dès 2014  en faisant essentiellement référence à la mise en place de la deuxième année d’école enfantine et aux investissements scolaires. Ceci alors que  l’augmentation du taux répondait également à la baisse des recettes fiscales des personnes morales, à l’augmentation des charges liées à la recapitalisation de la caisse de pension ainsi qu’à la baisse des contributions cantonales.

Nous saluons les efforts du Conseil communal et particulièrement de son nouveau Directeur des finances, en vue de mettre en place un contrôle interne toujours absent ainsi que, à notre demande, une situation bilantaire actif/passif de la ville, qui à court terme accompagnera les comptes et le plan financier. Nous saluons également ses efforts dans l’établissement des organigrammes de fonctionnement des différents services, qui permettront une analyse du contrôle interne et une gestion du personnel transparente et, nous l’espérons, dynamique.

Nous saluons l’absence de toute augmentation d’impôt. Ceci alors que les prévisions de recettes à venir de l’impôt sur les personnes morales marquent le pas et confirment la baisse des marges de l’ensemble des entreprises au niveau cantonal et la diminution de leurs investissements, comme le souligne le dernier rapport de la Chambre de Commerce de Fribourg.

L’attractivité de la ville et du canton pour les entreprises nouvelles est en panne, à la fois en ce qui concerne des structures d’accueil suffisantes et une politique promotionnelle dynamique.

Le déficit à venir en terme d’accueils extra-scolaires est évident et demande une mobilisation urgente et concertée de la ville et du canton par la constitution d’un fond cantonal dédié à ce besoin supérieur aux prévisions actuelles.

Au-delà des remarques précédentes, le Groupe démocrate-chrétien/vert’libéral votera le budget 2017 de la ville présenté par le Conseil communal.

Alexandre Sacerdoti,

Conseiller général PDC